S'installer en Belgique

Cela fait un mois maintenant que ma vie d'expatriée a commencé. La Belgique, ce n'est pas si loin, c'est même tout près, et pourtant ...!!

Premièrement, ce n'est pas mythe, il y a bien deux pays en un en Belgique, et c'est d'ailleurs assez flagrant et perturbant lorsqu'on arrive de France ! Je ferai certainement un article un peu plus tard pour vous en parler. Moi, c'est en Wallonie que j'ai posé mes valises, à Bruxelles Capitale.

Bruxelles Capitale regroupe le centre de Bruxelles plus 19 communes qui entourent le centre de Bruxelles. Cette division en communes permet de vraiment choisir son mode de vie, et finalement, on n'a pas du tout l'impression de vivre dans une capitale. La commune où j'habite, Woluwé Saint Lambert, est une commune assez verte, et très agréable. Les loyers sont chers, moins qu'à Paris, mais on reste malgré tout dans une capitale. 

 

Administratif :

Lorsqu'on s'installe en Belgique, après avoir trouvé son logement, il faut aller se déclarer auprès de la commune (équivalent de la mairie) et être capable de justifier de son installation, dans les 15 jours qui suivent la signature du bail. Ensuite un commissaire vient à l'adresse déclarée afin de vérifier que vous habitez bien à l'endroit indiqué. Vous devez par la suite, fournir dans les trois mois qui suivent l'emménagement, des justificatifs qui prouvent que vous n'avez pas menti sur la raison de votre venue (fiches de paye pour un emploi par exemple). Une fois que toutes ces démarches ont été effectuées, on vous fournira une carte d'identité Belge, qui ne vous donne pas la nationalité Belge, mais qui vous ouvre des droits sur le territoire, et qui officialise le fait que vous vivez en Belgique.

 

Accueil :

Les Belges ont la réputation d'être beaucoup  plus gentils et accueillants qu'en France, et ce n'est pas un mythe. Bien sur ce n'est pas une vérité absolue, et nous avons croisé quelques personnes désagréables. Mais dans 90% des cas, les gens sont ravis de pouvoir aider, renseigner, et sont honnêtes. L'ambiance dans la rue est très différente, on sent les gens beaucoup moins méfiants et plus disponibles.

Je trouve aussi que les Belges sont plus "civilisés": on ne traverse pas en dehors des passages piétons, et les voitures s'arrêtent toujours pour laisser passer les piétons, les métros sont propres et ne sentent pas mauvais ... Je ne me rendais pas compte de tous ces petits détails qui changent beaucoup, mais je peux vous assurer que je suis restée très bête la première fois que j'ai voulu traverser et que les voitures ont pilé pour me laisser passer, que j'ai vu que les piétons attendent que leur feu passe vert pour traverser. Et c'est dans ces moments là que l'on se sent très "français" !

 

Logement :

Trouver un logement à Bruxelles, c'est à la fois très simple et très compliqué. Simple car même dans une période creuse, on trouve suffisamment de logements à visiter pour avoir le choix. Compliqué car j'ai eu l'impression de visiter soit du bas de gamme, soit du haut de gamme, mais pas vraiment d'entre deux.

Et si on essaye de s’excentrer pour habiter un peu plus "à la campagne", si le prix des loyers au m² est moins cher, les surfaces sont tellement grandes, que l'on retombe sur les mêmes budgets qu'à Bruxelles (et on a pas forcément envie d'habiter dans une maison de 200m²).

Choisir son quartier n'est pas une chose évidente non plus, il y a vraiment de tout ! Mais après une ou deux semaines à faire des visites, on commence à vraiment cibler les endroits où l'on se sent à notre aise. Le plus compliqué reste de trouver un logement sans vis à vis, un vrai luxe à Bruxelles !

Et pour ceux qui aiment les collocs, vous n'avez que l'embarras du choix !

Les places de parking sont très prisées (comme partout je pense), et l'on augmente facilement son loyer de 100€/mois si l'on souhaite une place de parking.

Et lorsqu'on va à Bruxelles pour le travail, il faut vraiment essayer d'optimiser son logement par rapport à son lieu de travail.

 

Transports :

Les transports en commun sont assez pratiques: on souscrit une carte sur laquelle on crédite des trajets, et cette carte est valable dans tous les types de transports: métro, bus, tram.

Le train est aussi très utilisé comme moyen de transport quotidien pour rejoindre les différentes villes de Belgique, et à des prix raisonnables. C'est globalement très bien organisé, je trouve.

Le seul hic: il ne faut pas faire attention au temps que l'on gagnerait si l'on était en voiture, car il est souvent phénoménal (10-15min de voiture = 30min de transport, assez régulièrement).

Il faut également faire attention, lorsqu'on est en bordure Wallonne/Flamande, car certains bus sont Flamands (facilement reconnaissable lorsqu'on le sait, ce sont les bus avec des numéros à 3 chiffres, et pas 2) et les cartes de transport Bruxelloises ne fonctionnent pas dans ces bus ! (j'aurai une anecdote assez drôle à vous raconter sur ce point!)

Avoir une voiture peut donc être une bonne solution, si l'on a un logement qui propose des places de parking, et que l'on souhaite augmenter son budget "loyer" de 100€/mois environ. Il faut par contre faire attention pour les trajets logement - travail: si l'on habite à l'extérieur de Bruxelles et que l'on travaille dans Bruxelles, aux heures de pointes, c'est l'enfer. Par contre si l'on habite dans Bruxelles et que l'on travaille à l'extérieur de Bruxelles, la voiture est une précieuse alliée !

Dans tous les cas, le weekend par exemple, ou si l'on a des horaires de travail qui permettent de circuler hors heures de pointe, se déplacer en voiture est assez agréable (on n'est pas à Paris, où la voiture n'est souvent pas rentable!).

 

Bruxelles, ville cosmopolite :

On croise effectivement beaucoup de nationalités en se baladant à Bruxelles city ! Et on y entend beaucoup de langues ! Surtout dans les bars à bières, où l'on a une chance sur deux de devoir parler anglais !

Pour vous donner un exemple, lorsqu'on rentre dans un pub Irlandais à Bruxelles, on croit réellement débarquer en Irlande, et je trouve cette facette là de Bruxelles extraordinaire !

Je vous en dirai plus sur cet aspect là dans un prochain article dédié, mais j'attends d'en avoir vu un peu plus !

 

Voilà pour ce premier article sur l'installation en Belgique, en tant que français !

Même si certaines différences peuvent surprendre au départ, l'acclimatation est très rapide, et on se sent vite chez soi à Bruxelles !!

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    do oferty (vendredi, 08 septembre 2017 20:44)

    dylogia